Échanges extérieurs

Qui ?
Quoi ?
Combien ?
Pourquoi ?
L'impact du prix de l'énergie
Le rôle de la croissance
L'euro
La compétitivité
Les échanges intra-firmes
Quels effets ?
QCM


L'euro

 

Le taux de change effectif réel de la France vis-à-vis de ses principaux partenaires commerciaux de l’OCDE s’est fortement déprécié en 2015, de – 4,7 % en moyenne annuelle, après une légère appréciation de + 0,4 % en 2014. Cette baisse en termes réels reflète avant tout une dépréciation du taux de change effectif nominal (– 3,9 % en 2015 après + 1,4 % en 2014), mais également une progression des prix à la consommation en France inférieure à celle de ses partenaires de l’OCDE. La devise européenne s’est fortement dépréciée face au dollar (– 16,5 % en moyenne annuelle) et à la livre sterling (– 10 %), mais plus modérément par rapport au yen (– 4,4 %). Toutefois, le taux de change effectif de la France chute moins que ne le suggèrent ces variations, en raison de l’importante proportion des échanges avec les partenaires de la zone euro dans le total des échanges français.

 
Questions :
Une baisse du cours de l'euro :
 
La baisse du cours de l'euro :
 
 En 2015, la compétitivité-prix des entreprises françaises avec le Royaume-Uni s'est détériorée.
 
Mise à jour en août 2016