Consommation

 

Combien ?
Que consomme-t-on ?
bb3 Biens et services
bb1 Services marchands ou non marchands ?
bb1 Fonctions
bb1 Origine des produits
Des différences de consommation
Les déterminants de la consommation
Quels effets ?
Tests

bb1




« Made in France » ou importations ? D'où viennent les produits consommés

En France, en 2015, le « made in France » (encadré) représente 81 % de la consommation des ménages. 19 % de la consommation des ménages est donc importée (figure 1), dont 9 % de façon directe et 10 % de façon indirecte. Ce taux masque une forte hétérogénéité entre types de produits. En effet, la consommation en biens manufacturés inclut 64  % d’importations, voire plus de 85 % pour les biens fabriqués. Cette part est même de 87 % pour la consommation de textiles, de produits de l’industrie de l’habillement ou du cuir et de la chaussure, aux neuf dixièmes de façon directe. Pour d’autres biens, cette part est plus faible : 40 % pour la consommation de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac. [...]

[Les] services émanent souvent d’une chaîne d’activités située sur le territoire français et sont essentiellement consommés par les ménages. En effet, pour l’essentiel, il s’agit d’activités mises en oeuvre localement pour produire des biens et des services visant à satisfaire des besoins de personnes présentes sur le territoire, qu’elles soient résidentes ou touristes. C’est le cas des services de restauration, de santé ou d’éducation, même si leur production peut incorporer des denrées alimentaires ou du mobilier produits à l’étranger. Certains biens sont essentiellement importés ; ils sont de moins en moins fabriqués en France. La demande finale en textile intègre 80 % de contenu en importation, majoritairement de façon directe. [...] Dans une moindre mesure, pour les produits pharmaceutiques, la demande finale est importée à 58 %, aux trois quarts de façon directe. C’est surtout le fait de la consommation des ménages, dont le contenu en importations est de 87 % et essentiellement direct. [...] La demande finale en denrées alimentaires inclut 37 % d’importations, réparties de façon égale entre importations directes et indirectes. [...]

Chaque ménage possède sa propre structure de consommation, plus ou moins intense en « made in France ». Ainsi, les retraités et les cadres ont une consommation plus intensive en « made in France » (figure 2) : la part des dépenses des retraités en logement est élevée, et les cadres consomment davantage de services (loisirs, culture, hôtels-cafés-restaurants), postes de consommation qui sont naturellement plus intenses en « made in France ». À l’inverse, les ouvriers et les agriculteurs allouent une plus grande part de leur budget aux denrées alimentaires et aux boissons, qui sont moins intenses en « made in France ». Les plus âgés consomment davantage « made in France » que les jeunes. Enfin, la consommation « made in France » est plus faible lorsque la taille de la famille est grande : les familles nombreuses allouent une part plus importante de leur budget aux dépenses d’habillement et plus faible aux dépenses de logement.

Le contenu importé des produits consommés en France provient principalement d’Allemagne (13,0 %), des États-Unis (8,0 %), de Chine (7,7 %), du Royaume-uni (6,7 %), d’Espagne (6,5 %), d’Italie (6,2 %) et de Belgique (5,4 %) (figure 3). Les importations provenant d’Allemagne pour satisfaire la consommation des ménages français sont assez variées. À l’inverse, les contenus en importations de certains pays sont plus ciblés sur des produits spécifiques : c’est le cas des produits informatiques importés de Chine, des véhicules automobiles importés d’Espagne, des équipements électroniques et optiques provenant de Suisse, ou encore des services d’intermédiation financière provenant du Luxembourg. Les biens du champ manufacturier sont surtout importés d’Allemagne et de Chine et les denrées alimentaires d’Allemagne, des Pays-Bas et d’Italie. Enfin, les importations de textiles proviennent à 36  % de la Chine.

 
Questions :

81 % de la consommation des ménages provient de produits importés

 Les services sont davantage « made in France » que les biens
 Les retraités et les cadres ont une consommation plus riches en produits français car ils ont un niveau de vie élevé
 La consommation de produits importés provient essentiellement de Chine
     
 
Mise à jour en août 2019