Entreprises

Les entreprises
Qui ? Combien ?
Combien ? Quand ?
Implantées où ?
Que font-elles ?
Ventes : le CA
Valeur ajoutée
Partage de la VA
Résultats
Coûts
Comment ?
QCM

 

Coûts : les entreprises et la conjoncture

Encadré par deux confinements (en novembre 2020 puis avril 2021), l’hiver 2021 a été marqué par les restrictions sanitaires. Au total, pendant 7 mois, entre novembre 2020 et mai 2021, l’économie française a plafonné en deçà de 96 % de son niveau d’avant-crise (soit, par convention, le niveau du dernier trimestre 2019). La perte cumulée d’activité sur cette période se serait élevée à environ 3 points de PIB annuel (contre 6 points de PIB annuel perdus entre mars et juin 2020, lors de la première vague épidémique).

Depuis début mai néanmoins, tous les indicateurs, qu’il s’agisse des enquêtes mensuelles de conjoncture ou des données à plus haute fréquence, indiquent une vive reprise, au rythme graduel du déconfinement. Au mois le mois, le profil du deuxième trimestre 2021 serait ainsi très contrasté. Après un mois d’avril confiné, à 5½ % sous le niveau d’avant-crise, l’activité du mois de mai serait revenue à environ 4 % sous ce niveau puis celle de juin à 2 ½ %.

 

Note de conjoncture, 1 juillet 2021

 

Décomposition du taux de marge des entreprises non financières (ENF)

Variations t/t-1 (en %)

 

Taux de marge

Variation du taux de marge (en points)

Productivité (+)
Salaire par tête réel (-)
cotisations sociales (-)
Ratio prix de valeur ajoutée / prix de consommation (+)
2018T1
37,2
-0,1
-0,4
-0,3
-0,1
-0,3
0,2
2018T2
36,9
-0,3
0,1
0,0
0,1
-0,2
-0,1
2018T3
37,2
0,3
0,2
0,0
0,0
0,2
-0,1
2018T4
37,3
0,1
0,4
0,4
-0,1
0,1
-0,1
2019T1
38,6
1,3
0,4
0,7
-1,5
0,4
-0,4
2019T2
38,9
0,3
0,1
-0,2
0,0
0,0
0,0
2019T3
38,8
-0,1
-0,2
0,2
-0,1
0,1
0,1
2019T4
38,5
-0,3
-0,9
-0,2
-0,1
0,1
0,2
2020T1
36,0
-2,4
-4,1
-2,0
-0,1
0,3
-0,8
2020T2
37,7
1,7
-8,0
-7,5
0,0
1,3
0,8
2020T3
36,6
-1,1
11,7
10,6
0,7
-0,8
-0,6
2020T4
41,1
4,5
-0,8
-1,6
0,1
0,8
2,9
2021T1
42,3
1,2
0,2
-0,1
0,0
-0,2
1,0
 
Questions :
icone Quel devrait être l'effet d'un ralentissement conjoncturel sur le taux de marge ?
          Le taux de marge devrait s'améliorer.              Le taux de marge devrait se détériorer.

En 2020, l'activité a baissé en France.  
            Vrai           Faux

En 2020, la variation des salaires a été défavorable au taux de marge.
           Vrai           Faux

Au cours des deux derniers trimestres de l'année 2018, la productivité du travail a plutôt :
            favorisé la hausse du taux de marge.            défavorisé la hausse du taux de marge.
Une hausse des prix des matières premières et du pétrole favoriserait une hausse du coût des consommations intermédiaires et une baisse du taux de marge.
          Vrai            Faux

   
Cette page doit vous aider à réaliser l'exercice suivant :  

Schéma des effets de la conjoncture sur les résultats des entreprises
(à compléter en partant de l'hypothèse d'un ralentissement de l'activité mondiale qui entraînerait une baisse des prix des matières premières et donc des coûts).

   
Pour approfondir :
Vidéo Des secteurs qui rebondissent, mais pas de croissance stable (durée 4:23). Source : Xerfi Canal TV
 
 
Mise à jour septembre 2021
 

...