Investissement

L'investissement

Combien ?
Qui ?
Quoi ?
Pourquoi ?
La demande
Les conditions de financement
  Le financement de l'investissement
  Le financement interne
    Le taux de marge
    L'autofinancement
  Le financement externe
Quels effets ?
Tests
 

Le taux d'autofinancement

 

Le taux de marge des sociétés non financières se redresse fortement
En 2015, la rémunération des salariés des sociétés non financières accélère (+ 1,6 % après + 1,3 %), mais augmente moins vite que leur valeur ajoutée (+ 2,4 % en valeur). À l’inverse, les impôts sur la production nets des subventions continuent de baisser nettement (– 14,6 %), du fait principalement de la montée en charge du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE), dont le taux passe de 4 % à 6 %. Ces évolutions combinées se répercutent sur l’excédent brut d’exploitation qui s’accroît de 6,1 %, après + 2,2 % en 2014. Le taux de marge des sociétés non financières progresse ainsi de 1,1 point par rapport à 2014 pour s’établir à 31,4 % de leur valeur ajoutée ; [graphique]. C'est la deuxième année de hausse après le point bas atteint en 2013.
Les sociétés non financières bénéficient en outre d’une évolution favorable du solde des revenus financiers. Si les dividendes nets sont stables en 2015, du fait d’une hausse conjointe des dividendes versés et reçus, la charge nette d’intérêts s’allège nettement à la faveur de la baisse des taux d’intérêt. L’accélération de l’excédent brut d’exploitation des sociétés non financières et l’amélioration du solde des revenus financiers entraînent une forte augmentation de leur épargne en 2015 (+ 16,7 % contre + 2,7 % en 2014).
Même si l’investissement des sociétés non financières est plus dynamique en 2015 qu’en 2014 (+ 2,9 % après + 1,6 %), le taux d’autofinancement progresse très sensiblement (+ 10,3 points à 86,4 %) en raison de la très forte hausse de l’épargne des sociétés non financières est un peu plus dynamique en 2014 qu’en 2013 (+ 1,7 % après + 1,2 %). La progression de l’épargne étant plus forte, le taux d’autofinancement progresse (+ 1,3 point) pour la deuxième année consécutive et s’établit à 74,9 %.

Taux d'investissement et taux d'autofinancement des sociétés non financières (en %)

 
Comprendre :
  Du bénéfice net à l'autofinancement : un schéma
Questions :
  Un taux d'autofinancement supérieur à 100 % signifie que :
    l'épargne brute des sociétés non financières est inférieure à leur FBCF.
    l'épargne brute des sociétés non financières est supérieure à leur FBCF.
  Le taux d'autofinancement des sociétés non financières, en 2015, s'élevait à environ :
    23 % 86 %  
  En 2015, le taux d'autofinancement des sociétés non financières est supérieur à ce qu'il était en 1997 :
    Vrai Faux  
  La hausse de l'épargne des sociétés non financières en 2015 s'explique par :
    la baisse de la charge d'intérêts en raison d'une diminution des taux d'intérêt.
    la hausse de l'excédent brut d'exploitation
  La hausse du taux d'autofinancement des sociétés non financières en 2015 s'explique par :
    la hausse de leur épargne.
    la baisse de leur investissement (FBCF).
    la hausse de leur épargne et la baisse de leur investissement (FBCF).
  La hausse de l'épargne des sociétés non financières en 2015 par rapport à 2014 s'est accompagnée :
    d'une baisse de leur investissement.
    d'une hausse de leur investissement.  
 

Mise à jour en juillet 2016