Parité

Démographie
Famille
 Tâches domestiques
Enfants et travail
Naissances et arrêt du travail
Nouvelle union
Éducation
Travail
Revenus
Pouvoir
Loisirs et sociabilité
QCM

 

Nouvelle union

Lors d’une séparation, les enfants restent généralement rattachés au foyer de la mère ; aussi la part des hommes à la tête d’une famille monoparentale est-elle passée de 20 % en 1968 à 14 % en 1990. Aujourd’hui, les enfants gardent généralement des relations avec leurs deux parents quand ils sont séparés. Les pères hébergent occasionnellement ou régulièrement leur enfant plus que par le passé. Mais le logement où les enfants passent le plus de temps demeure couramment celui de la mère. Bien que le rôle du père soit de plus en plus reconnu, la part des hommes à la tête d’une famille monoparentale n’a ainsi que légèrement progressé depuis 1990 : elle est de 15 % en 2005.
Refaire sa vie de couple est moins rapide et moins fréquent pour les mères : 4 ans après la séparation, 44 % des pères, qu'ils aient ou non la garde de leur enfant, ont constitué un nouveau couple, contre seulement 28 % des mères.
En outre, les pères qui ont la garde de leur enfant en 1999 se sont remis plus vite en couple que les autres pères : 4 ans après la séparation, c'est le cas de 54 % d'entre eux contre 39 %. La situation est inverse pour les mères : celles qui ont la garde de l'enfant restent plus souvent seules que les autres mères (27 % contre 33 %).
 

Questions :
Les français pensent majoritairement que c'est à la mère de garder les enfants en cas de divorce.  
Les familles monoparentales sont composées en majorité de femmes.  
Avoir la garde des enfants est un « handicap » pour les hommes qui veulent former un nouveau couple.  
Avoir la garde des enfants est un « handicap » pour les femmes qui veulent former un nouveau couple.  

   
     
     
     
Mise à jour janvier 2012